Beta
Sharp

Sourate 2:256 - "Point de contrainte en religion." Un verset abrogé (annulé).

rating space
note
rating space
3.7 / 5   (1 note)
Mon 05-01-2017, 18:45:22



La règle d'abrogation rappelons-le a été imaginée pour éliminer les nombreuses contradictions du Coran :

 

 

 

Sourate 16:101 "Lorsque Nous substituons un verset à un autre – et qui mieux que Dieu connaît ce qu’Il révèle ? –, les idolâtres s’écrient : « Tu n’es qu’un faussaire ! », alors que la plupart d’entre eux n’ont aucune connaissance en la matière."

 

 

 

Sourate 2:106 "Tout verset que Nous abrogeons ou que Nous faisons oublier aux gens, Nous le remplaçons aussitôt par un autre verset meilleur ou équivalent. Ne sais-tu pas que Dieu a pouvoir sur toute chose ?"

 

 

 

Ainsi, les versets plus anciens peuvent être annulés par des versets plus récents. Pour une bonne compréhension de l'islam et du Coran, il est donc nécessaire de s'en référer au classement chronologique de la révélation selon les exégètes.

 

 

 

Voici ce classement chronologique tel que définit par la tradition islamique :

 

 

 

96, 68, 73, 74, 1, 111, 81, 87, 92, 89, 93, 94, 103, 100, 108, 102, 107, 109, 105, 113, 114, 22, 53, 80, 97, 91, 85, 95, 106, 101, 75, 104, 77, 50, 90, 86, 54, 38, 7, 72, 36, 25, 35, 19, 20, 56, 26, 27, 28, 17, 84, 30, 29, 83, 2, 8, 3, 33, 60, 4, 99, 57, 47, 13, 55, 76, 65, 98, 59, 24, 22, 63, 58, 49, 66, 64, 61, 62, 48, 5, 9, 110.

 

 

 

Maintenant, si on regarde la place de la sourate 2 dans ce classement, lui succède les sourates :

 

 

 

8, 3, 33, 60, 4, 99, 57, 47, 13, 55, 76, 65, 98, 59, 24, 22, 63, 58, 49, 66, 64, 61, 62, 48, 5, 9, 110.

 

 

 

Ce qui signifie que potentiellement, tous les versets contenus dans ces sourates, qui impliquent une contrainte envers les musulmans eux-même par les mœurs qu'il leur impose, ou envers des non-musulmans, abrogent ce verset 2:256 :

 

 

 

"Point de contrainte en religion maintenant que la Vérité se distingue nettement de l’erreur. Désormais, celui qui renie les fausses divinités pour vouer sa foi au Seigneur aura saisi l’anse la plus solide, sans crainte de rupture."

 

 

 

Si on le remet dans son contexte, ce verset comme vous le voyez, concernait les polythéistes (fausses divinités) et ne s'applique pas à tout le monde. Il est une incitation pour les polythéistes de l'époque du prophète à la conversion.

 

 

 

C'est donc un usage erroné de l'employer en ces termes.

0 commentaire :